«

»

juil 01

La Pollution Atmosphérique

pollutionL’air est composé de 78% d’azote, de 21% d’oxygène ; le reste (1%) est constitué par des gaz et brouillards toxiques, des poussières et des micro-organismes susceptibles de contaminer l’air. Les substances polluantes sont produites à l’état naturel ou résultent des activités humaines.

Dans certains pays des lois ont été votées, ayant pour objectif de lutter contre la pollution atmosphérique.

La pollution de l’air correspond à une modification de la composition habituelle de l’air, qui peut occasionner une gêne ou avoir des effets nocifs sur la santé de l’homme et sur son environnement.

Agents responsables

Agents responsables

Origines

Conséquences sur l’environnement / Santé individus

Oxyde d’azote (NO)

Gaz résultant de la réaction oxygène et azote sous l’effet de la température du moteur.

Troubles respiratoire chroniques, irritations, diminution des défenses immunitaires, migraines.

Responsable des pluies acides

Oxyde de soufre (SO)

Provient de la combustion des fiouls et des combustibles solides.

Maladies respiratoires, toux, baisse de la capacité respiratoire, asthme, troubles cardio-vasculaires.

Responsable des pluies acides

Ozone (O3)

Rejets automobiles d’hydrocarbures et d’oxydes d’azote.

Toxique à basse altitude, migraines, irritation oculaires, altération des fonctions pulmonaires, toux, diminution de la capacité respiratoire.

Monoxyde de carbone (CO)

Généré par les combustions incomplètes.

Anoxie, troubles cardio-vasculaires, migraines, vertiges, troubles de la vision.

Dioxyde de carbone (CO2)

Produit naturel de toute combustion carbonée.

Responsable de l’effet de serre.

Plomb (Pb)

Présent dans l’essence ordinaire et le super.

Intoxication, anémie, troubles de la croissance, insuffisance rénale, troubles du développement cérébral avec perturbations psychologiques.

Polluant nocif surtout chez l’enfant.

Hydrocarbures (HC)

Combustion incomplète de carburants.

Irritations oculaires, toux, actions cancérigènes.

Fumées noires

Particules de carbone et hydrocarbures des échappements des moteurs diesels.

Troubles respiratoires, effets cancérigènes.

Chlorofluorocarbures (CFC)

Proviennent de substances chimiques

Responsables du trou dans la couche d’ozone.

COV / Corps Organiques Volatils

Hydrocarbures (benzène), composés oxygénés (aldéhydes).

Irritations oculaires, toux, actions cancérigènes.

Ozone (O3)

Provient de la dissociation du NO2 et des COV sous l’effet du rayonnement ultraviolet.

Toux, essoufflement, irritations nasales, oculaires et de la gorge.

Particules en suspension.

Cendre, suies, métaux lourds (plomb, cadmium).

Pénètrent profondément dans les voies respiratoires

Les différentes couches de l’atmosphère

L’effet de serre

La terre reçoit le rayonnement solaire et émet vers l’espace un rayonnement infrarouge. Dans l’atmosphère, la vapeur d’eau, le dioxyde de carbone (CO2) et d’autres gaz retiennent une partie de ce rayonnement infrarouge : c’est l’effet de serre qui maintient la Terre à une température moyenne favorable à la vie. La pollution augmente la quantité de gaz responsables de cet effet de serre (dioxyde de carbone, CFC, méthane, protoxyde d’azote). La température moyenne sur la Terre augmente donc. Cela peut entraîner la fonte des glaces, la montée des océans et la désertification de certaines régions.

La destruction de la couche d’ozone

La couche d’ozone se trouve dans la stratosphère. Elle entoure notre planète à environ 30 km d’altitude. Elle nous protège grâce à ses molécules d’ozone (03) qui absorbent les rayons ultraviolets (UV) du soleil qui sont cancérigènes. Le chlore et le brome contenus dans des substances chimiques sont à l’origine du « trou » dans la couche d’ozone. Ces substances sont essentiellement les chlorofluorocarbures (CFC). On les trouve dans les gaz propulseurs des aérosols, comme réfrigérant dans les équipements frigorifiques, dans les mousses plastiques, dans les solvants et détergents.

Les pluies acides

Lorsqu’ils sont dispersés dans l’atmosphère, des polluants, comme le dioxyde de soufre et les oxydes d’azote, agissent sur l’eau en donnant de l’acide sulfurique et de l’acide nitrique. Ces acides se retrouvent dans l’eau de pluie. Les pluies acides sont considérées comme responsables de la détérioration des forêts et de la dégradation des pierres des monuments.

Les mesures individuelles et collectives pour moins polluer l’air

  • Redécouvrir les plaisirs du vélo et de la marche.
  • Chauffer moins son logement afin de réduire sa consommation d’énergie.
  • Opter pour des produits recyclables afin qu’ils ne soient pas brulés après utilisation.
  • Privilégier les transports en commun.
  • En voiture éviter les accélérations brusques.
  • Rouler avec un pot catalytique.
  • Ne fumez pas.